Service à café

974441_1515938778674022_1756743612_n.jpg
Service à café de Sarreguemines en faïence lustrée, décor polychrome Burgos, vers 1825.

C'est en 1823 qu'on mentionne pour la première fois l'utilisation de lustres métalliques à la manufacture de Sarreguemines. Les techniques de fabrication sont complexes.

Le support est généralement une faïence fine blanche ou une terre carmélite. Sur sa surface est étendue une couche d'oxyde du métal que l'on veut imiter, mélangé à un solvant dans la composition duquel entrent des huiles organiques, de la térébenthine et du soufre. Le mélange est appliqué au pinceau, puis on effectue une dernière cuisson dans un four spécial, four de moufle, à basse température environ 400°.

On connaît grâce aux collections publiques et privées la gamme des lustres métalliques en usage à Sarreguemines : or, cuivre, platine et un lustre dit "Burgos" dont l'appellation dérive du nom d'un coquillage, le "burgau". Après application d'une préparation d'or sur la pièce, on dépose des gouttelettes d'essence qui donnent une apparence mouchetée au lustre.

(source : musées de Sarreguemines).

Tous les objets